Avec Transfert (Pick Up Production), Théâtre’3 crée l’événement intergénérationnel

Alain Jung, scénariste, anthropologue de la Cie Théâtre’3 propose de rencontrer les voisins de tous âges de Transfert pour réaliser une série d’entretiens sous la forme de témoignages.

Rendez-vous le lundi 9 novembre 2020 de 18h00 à 20h00 à Scopéli

pour une première rencontre, qui donnera lieu à d’autres temps de discussion plus personnalisés, puis un dernier temps collectif le lundi 7 décembre 2020.

Rendez-vous le lundi 9 novembre de 18h à 21h dans les locaux de Scopéli (20 Rue de l’Abbé Grégoire, 44400 Rezé) pour une première rencontre, qui donnera lieu à d’autres temps de discussion plus personnalisés, puis un dernier temps collectif le lundi 7 décembre 2020.

L’invitation d’Alain Jung :
« Inviter les voisins de Transfert à raconter leurs rapports avec d’autres générations.
Les rapports entre générations sont jalonnés de confrontations, rapprochements, interpellations, l’une renvoyant son héritage (« Ok boomer ! »), l’autre son comportement (« Ils font du bruit ! »).
Les uns évoquent ce qu’ils étaient à leur âge, les autres pointent une autorité abusive.
Les générations se retrouvent dans les espaces publics où il est adopté des règles tacites de distanciation, des signes qui sont perçus comme des frontières (regroupement dans une cage d’escalier, sortie de salle associative, tapis de gym sous le bras…).
L’imaginaire qui construit la perception d’une génération sur l’autre se nourrit de littérature, de cinéma, mais aussi d’actualités, de rumeurs, d’impressions, de craintes… L’un va entrer en relation (ou pas) en fonction de ce qu’il imagine de l’autre.
Le réel reste à la porte. Il en découle des incompréhensions, des interprétations, du repli sur soi…
Ouvrir la porte au réel permet à chacun d’insuffler une disponibilité qui va stimuler un potentiel de curiosité, de découvertes et de perspectives. Inviter le réel pour sublimer un imaginaire curieux peut se décliner des deux façons :
– Faire quelque chose ensemble.
– Échanger sa vision de l’autre.
Passer de : « L’autre est comme ça » à : « Quelque chose chez moi me fait penser que l’autre est comme ça ».
C’est ce que je propose pour aborder la question des rapports entre les générations, parler de soi pour parler du monde. »

Inscription auprès de Bastienbastien@pickup-prod.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *